Pilule miracle ou illusion ? Ies croisés du baclofène – 18/08/2011

Bérénice Rocfort-Giovanni – Le nouvel Observateur – 18/08/2011

Contre l’alcoolisme, ils avaient tout essayé. Avec le baclofène, ils pensent avoir enfin trouvé Ie traitement qui « marche ».

Les addictologues, eux, sont sceptiques.

Ce ne sont pas des patients mais des adeptes. « Je n’ai jamais été aussi libre, je suis libérée de mes pensées obsessionnelles, c’est un miracle ». Les alcooliques sous baclofène, ce relaxant musculaire détourné de son usage pour combattre leur addiction ont tous la certitude d’être sauvés. D’être enfin affranchis de cette maladir chronique très difficile à soigner et qui fauche 45 000 français tous les ans.

Depuis que le cardiologue Olivier Ameisen a raconté sa guérison spectatulaire, dans le Dernier Verre (Denöel 2008), des centaines d’alcooliques lui ont emboité le pas. A leur tour, ils ont pris à haute dose le médicament prescrit en neurobiologie depuis 1975 et tombé, depuis,  dans le domaine des génériques. Une véritable communauté s’est créée sur internet.

Tous sont surs d’être débarassés du craving, cette pulsion incontrôlable qui pousse à boire. «  Le symptôme de la maladie, c’est l’envie irréristible de boire. Supprimez le symptôme et vous supprimez la maladie » , explique le charimastique Dr Ameisen.

Il s’est auto-prescrit le médicament voilà huit ans et n’a jamais replongé depuis.

Pilule miracle ou illusion